La raison d’être du projet

Le terme raison d’être est issu de la formation Concevoir une Oasis du mouvement Colibris que chaque membre du collectif a suivi pour asseoir un vocabulaire, une méthodologie et une vision commune. Ces trois phrases donnent un sens à notre projet et déterminent ce qui nous rassemble.

Du ressort des personnes à l’origine du collectif, la raison d’être garantit la cohérence du projet avec l’énergie créatrice qui l’a fait naître. Il est nécessaire que les nouveaux membres adhèrent à la raison d’être avant de le rejoindre. La raison d’être assure la cohésion de groupe autour des mêmes intentions et donne les repères pour accueillir de nouveaux membres. Elle donne aussi une ligne directrice très claire au moment de faire des choix stratégiques.

3 grands objectifs

De la raison d’être de ce projet découlent 3 grands objectifs. Ils pourront être amenés à évoluer dans le temps avec l’arrivée d’autres familles et partenaires dans le projet.

La permaculture en appui des études architecturales et techniques

Sensibles à la cohérence globale du projet, notamment sur les aspects humains et paysagers, nous avons décider de compléter les études architecturales et techniques classiques avec une conception en permaculture.

Cette équipe pluridisciplinaire est notamment attentive aux thèmes suivants :

    • La gouvernance horizontale du projet et l’implication en amont des futurs habitants et porteurs d’activités économiques
    • La mutualisation des différents bâtis pour réduire au maximum l’emprise au sol
    • La gestion des flux d’hommes et de marchandises sur un lieu avec des activités très diverses
    • L’intégration harmonieuse du projet dans son paysage
    • L’économie circulaire à développer entre les différentes activités
  • Les synergies énergétiques pour réduire la consommation globale du lieu

 

Les règles de gouvernance qui fédèrent le collectif

Le facteur humain est la principale source d’échec d’un tel projet collectif. Nous avons donc pris ce sujet très au sérieux en y consacrant l’essentiel de notre énergie durant les 6 premiers mois de travail pour obtenir notre “registre de gouvernance”. Ce corpus de règles se compose essentiellement de :

  • Lexique de mots-clés liés à un projet collectif
  • Processus de prise de décision
  • Les différents rôles en réunion (animateur, coordinateur, secrétaire…)
  • Les règles d’entrée / sortie du collectif (parcours de parrainage, cercle de médiation de conflit)
  • La charte relationnelle précisant les règles de comportement en réunion (respect, écoute, ponctualité…)

Lors de la phase de construction et d’emménagement, d’autres règlements seront rédigés pour le fonctionnement du lieu (habitants, acteurs économiques).

Organisation juridique et financière

Afin de développer les 5 objectifs du projet Demain en main, notre collectif envisage plusieurs structures juridiques différentes qui permettront de nous adapter aux aléas et d’assurer la pérennité financière du hameau. Pour arriver à ce modèle de fonctionnement, nous nous sommes inspirés des multiples expériences et projets existants similaires ainsi que du plusieurs accompagnements professionnels.

 

Le schéma ci-dessous peut paraître complexe à première vue mais nous semble idéal pour garantir la résilience du lieu. Imaginez que les habitants soient à la porte si la ferme dépose le bilan !

Pour le moment, le chiffrage du projet n’est pas encore réalisé car il dépend principalement du lieu qui sera retenu.

Planning